multi expertise PME

BSPCE – Intéresser les salariés au capital : quand partager c’est gagner 

50% : C’est la part des collaborateurs du Groupe Référence intéressés au capital de leur entreprise, depuis la rentrée 2023. Toujours engagé dans l’innovation sociétale, le Groupe Référence concrétise sa vision : créer de la valeur en la partageant.

BSPCE CA VEUT DIRE QUOI

Les BSPCE, qu’est-ce que c’est ?

Les Bons de Souscriptions de Parts de Créateurs d’Entreprise (BSPCE) sont des bons d’achat accordés à des salariés. Ils permettent d’acheter des titres de la société durant une période fixée et à un prix déterminé (moins élevé que le prix réel).

Sans constituer des actions en tant que tel, les BSPCE sont des droits pour acheter des actions. Les bons achetés peuvent ensuite être convertis en actions.

La revente du titre permet au bénéficiaire de réaliser une plus-value latente qui est d’autant plus intéressante que l’entreprise aura prospéré. Cette incitation financière et fiscale encourage les salariés et les dirigeants à participer au développement de l’entreprise.

Qui est concerné par les BSPCE ?

Généralement, les BSPCE sont attribués par l’entreprise au top management et aux dirigeants soumis au régime fiscal des salariés. Ce sont généralement les grands groupes, les ETI ou les start-up qui mettent en place de type de dispositif.

Le groupe Référence fait figure d’exception. En effet, le groupe a souhaité étendre les BSPCE à ses salariés en CDI bénéficiant d’une ancienneté minimale de 2 ans, plutôt qu’au seul top management. Une mesure qui démocratise la démarche et traduit une vision forte : chacun, quel que soit son poste, participe activement à la croissance de l’entreprise. Elle a aussi pour objet de fidéliser ses collaborateurs dans le temps et en faire un levier de recrutement auprès des candidats.

Pourquoi intéresser les salariés au capital crée-t-il de la valeur ?

Les bénéfices pour l’entreprise et les salariés sont nombreux et reposent sur du gagnant-gagnant. En effet, le partage de la valeur permet de :

bspce 1

En quoi les BSPCE sont-ils une innovation sociétale ?

La mise en place des BSPCE s’inscrit dans la continuité des innovations sociétales du Groupe. En effet, le Groupe a toujours eu un temps d’avance sur les questions liés aux modes de travail :

  • en créant le Temps Partagé Augmenté, il y a 14 ans, précurseur de l’évolution des besoins des PME et des attentes des collaborateurs
  • en créant des opportunités de carrière pour les experts séniors (en 2e et 3e parties de carrière), dont l’expérience crée de la valeur, à l’heure où le départ à la retraite est plus tardif alors même que nombre d’entreprises rechignent à employer des séniors
  • en misant sur l’intelligence collective, qui est une autre manière de partager la valeur entre les collaborateurs, au service des clients

C’est donc assez naturellement que les BSPCE s’inscrivent dans l’ADN du Groupe.

Toutes les entreprises peuvent-elles mettre en place ce type de dispositif ?

Elles le peuvent si elles ont été créées depuis moins de 15 ans, si elles sont restées indépendantes et si elles sont en forte croissance. C’est le cas du Groupe Référence, qui enregistre de très belles performances. En témoignent les derniers chiffres de l’activité :

bspce 2

D’autres indicateurs viennent conforter l’entreprise et l’inscrivent dans une dynamique de croissance, avec une rentabilité structurelle :

  • les clients acquis le sont souvent pour plusieurs années
  • ils font appel au Groupe Référence dans la récurrence
  • la qualité de la mission est assurée par différents moyens : un responsable satisfaction client pour chaque mission et une capitalisation sur l’intelligence collective notamment

Ces éléments positifs ont permis d’envisager sereinement la mise en place des BSPCE : ils n’ont du sens que lorsque l’entreprise est en croissance.

BSPCE CA VEUT DIRE QUOI 1

Les collaborateurs sont enthousiastes, engagés et fidélisés par la mise en place des BSPCE : les intérêts de tous sont alignés, grâce au partage de valeur. Lorsque j’ai pris mes fonctions en début d’année, j’ai été surpris par l’ampleur du dispositif des BSPCE et plus globalement de la volonté de partage de la valeur au sein du Groupe.

Aujourd’hui 50% des salariés sont directement ou indirectement intéressés au capital de l’entreprise.  Le Groupe fait le pari de fidéliser et valoriser les équipes en les impliquant par l’actionnariat. Et déjà, nous en voyons les bienfaits : lors d’une récente réunion manager une thématique portait sur l’optimisation de la marge. La quasi intégralité des participants était intéressée au capital.. De nombreuses solutions ingénieuses ont été abordées : les collaborateurs ont bien compris l’intérêt qu’ils ont à contribuer à la croissance, puisqu’ils en bénéficient directement. »